Le château des papayes / Sara Pennypacker

Livre

Pennypacker, Sara (1951-....). Auteur

Edité par Gallimard jeunesse - DL 2021

A onze ans, Ware possède une imagination débordante et fuit toute interaction sociale, au grand désespoir de ses parents. Lorsqu'il découvre une église à moitié démolie à côté du centre de loisirs où il doit passer l'été, Ware décide d'en faire son château : l'endroit idéal pour devenir un chevalier ! Sauf que les lieux sont déjà occupés par Jolène et les plants de papayes qu'elle tente d'y faire pousser. Commence alors une incroyable aventure entre rêve éveillé et dure réalité...

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

Une surprise pour Clémentine / Sara Pennypacker | Pennypacker, Sara (1951-....). Auteur

Une surprise pour Clémentine :

Livre | Sara Pennypacker | impr. 2014

Rien ne va plus pour Clémentine : son bonnet a disparu, son amie est devenue une fanatique du maquillage et ses parents lui annoncent qu'ils vont avoir un bébé.

La folle semaine de Clémentine / Sara Pennypacker | Pennypacker, Sara (1951-....). Auteur

La folle semaine de Clémentine :

Livre | Sara Pennypacker | impr. 2012

Clémentine a tous les talents / Sara Pennypacker | Pennypacker, Sara (1951-....). Auteur

Clémentine a tous les talents :

Livre | Sara Pennypacker | 2012

L'école organise la soirée des talents. Se comparant à Margaret, douée pour toutes sortes de choses, Clémentine ne se trouve aucun talent. Le jour de la représentation, Clémentine se découvre un don original : celui de mettre en s...

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs

  • Le Château des papayes de Sara Pennypacker 4/5

    Beau roman jeunesse qui propose avec beaucoup de subtilité une ode à la rêverie et à l'imagination, à travers le portrait de deux enfants, Jolène et Ware. Un bel hommage à des enfants qui cultivent leur imaginaire comme on cultive un beau jardin! A découvrir.

    par Maria Clop Le 14 janvier 2022 à 13:04