L'été où je suis devenue vieille / Isabelle de Courtivron

Livre

Courtivron, Isabelle de. Auteur

Edité par l'Iconoclaste. Paris - DL 2020

Cet été-là, Isabelle de Courtivron s'aperçoit qu'elle a perdu en souplesse et s'essouffle plus vite. Son corps s'est usé. Elle a du mal à adopter Instagram ou Facebook. Elle se surprend à voir partout, tout le temps, des plus jeunes qu'elle. Ce qui lui arrive ? L'âge. Elle est devenue vieille.Inde pendante, voyageuse, féministe, Isabelle de Courtivron était professeure de lettres aux États-Unis. Soudain, plusieurs années après la retraite, elle se rend compte qu'elle est devenue inaudible ; invisible.Sans fard, elle raconte avec humour ce basculement qu'elle n'a pas anticipé. Elle revisite son passé, ses amitiés et ses amours. Une lecture émouvante sur l'âge qui vient.Tournant le dos à la vie conventionnelle qui l'attendait, Isabelle de Courtivron a vécu aux États-Unis. Elle a enseigné à l'université de Brown et au MIT. Spécialiste de bilinguisme et des écrits féministes, elle a publié sur des romancières comme Violette Leduc ou Clara Malraux.L'été où je suis devenue vieille est son premier récit.

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...

Ceux qui ont emprunté ont aussi emprunté

Les trois femmes du Consul / Jean-Christophe Rufin,... | Rufin, Jean-Christophe (1952-....). Auteur

Les trois femmes du Consul / Jean-Christophe ...

Livre | Rufin, Jean-Christophe (1952-....). Auteur

À Maputo, capitale du Mozambique, aucun client n’ose s’aventurer à l’hôtel dos Camaroes, malgré son jardin luxuriant. C’est que le patron est un vieux Blanc au caractère impossible. Aussi quand on le retrouve mort un matin, flotta...

La certitude des pierres / Jerôme Bonnetto |

La certitude des pierres / Jerôme Bonnetto

Livre | octobre 2019

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs

  • Récit émouvant et lucide sur la prise de conscience de la vieillesse. 4/5

    Professeure de lettres aux États Unis, indépendante, grande voyageuse, féministe l’auteur nous raconte comment un jour, à 74 ans, elle se rend compte que son corps est usé et constate avec effroi, que tout simplement elle est devenue vieille ! Alors, avec sincérité, nostalgie et parfois humour elle décrit ce basculement qu’elle n’avait ni anticipé, ni vu venir mais qu’elle voit désormais dans le regard des autres Alors, elle se remémore la vie bien remplie qu’elle a vécue, la passion de son métier, ses engagements, ses amours. Pour moi ce livre me fait penser à la citation de Louis Aragon qui dit : « Un beau soir, l’avenir s’appelle le passé C’est alors qu’on se tourne et qu’on voit sa jeunesse. »

    par Lectrice d'Aubignan Le 21 juin 2021 à 16:00